Le chantier de cette nouvelle tour emblématique, reconnue « démonstrateur de la ville durable » par l’État, a débuté il y a quelques semaines à Bordeaux. 

57 mètres de hauteur, 17 étages, 7000m2 de plancher, 98 logements… le tout dans une tour mixte associant béton et structure bois. Les travaux d’Hypérion – la plus haute tour d’habitation en France – ont été lancés début mars par Eiffage construction. Mais si le projet constitue en lui-même une performance, sa particularité majeure reste sa conception mixte bois-béton, imaginée par le cabinet d’architecte Jean-Paul Viguier et Associés. 

Poteaux poutres en bois lamellé collé

« Les travaux ont débuté en mars par la mise en place des fondations sur lesquelles sera construit un socle en béton de trois niveaux, commun aux bâtiments de logements, réservé aux espaces commerces et parking, détaille Eiffage immobilier dans son communiqué. À l’achèvement du noyau en béton de la tour, prévu en novembre 2019, la construction bois composée de poteaux et poutres en bois lamellé collé et de planchers CLT débutera. Dans le même temps, le montage d’un échafaudage permettra la mise en œuvre des façades ossature bois innovantes « Hypermob », complétées par la pose de balcons en console ». 

BIM conception 

Pour relever ce « défi technique et logistique », les équipes d’Eiffage construction ont évidemment eu recours au BIM, notamment pour concevoir la structure bois. ll s’agira ensuite d’assembler sur site « pas moins de 1500 pièces de bois », de provenance locale, dans un délai de 5 mois. Une « étiquette de provenance forestière » permettra d’ailleurs d’assurer la traçabilité des bois utilisés.

Deux autres bâtiments seront également construits dans le cadre du programme : un bâtiment de bureaux en R+8 d’une surface de plancher de 5 000 m2 et un bâtiment de logements en R+9 de 6000 m2. La livraison des bâtiments est prévue pour les bureaux en septembre 2020, suivie des logements béton en janvier 2021 pour se terminer par la tour bois Hypérion en mai 2021.

Stockage du carbone

Reconnu par l’Etat « Démonstrateur Industriel de Ville Durable », et soutenu à ce titre dans le cadre du programme d’investissement d’avenir PIA opéré par l’Ademe, le projet Hypérion sera labellisé « Bbio » -20% et « Bâtiment Bas Carbone » (BBCA). « Avec ses 1 400 m3 de bois massif mis en œuvre, la tour stockera l’équivalent de 1 000 tonnes de CO2, soit un volume comparable aux émissions de CO2 issues des consommations énergétiques d’un tel immeuble pendant plus de 9 ans », précise Eiffage. 

Eiffage Immobilier assure la promotion de l’ensemble de l’opération. La vente en VEFA des bureaux vient d’être signée avec l’investisseur Foncière Inea. 62 logements seront prochainement cédés aux bailleurs sociaux Clairsienne (Groupe 3F) et Immobilière Atlantique Aménagement. Les 114 logements restants, du studio au 5 pièces avec loggias, terrasses ou balcons dont 38 appartements sont réservés à l’accession sociale à la propriété, sont commercialisés au détail.