Fin 2019, l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI) prévoit le lancement d’une nouvelle campagne de mesures dans les logements, pour faire le point sur l’évolution de la qualité de l’air intérieur depuis la première campagne de 2003-2005. Cette première étude avait révélé que de nombreuses habitations présentaient des moisissures. Les explications de Corinne Mandin, coordinatrice de l’OQAI. Il y a quinze ans, la première campagne de mesures dans les logements a été lancée par l’OQAI. Quels ont été les principaux enseignements ? La première campagne menée dans les logements a démontré que 15% des logements visités* présentaient des traces…

Ce contenu est protégé
Un site 100% gratuit

Profitez de l'accès à l'intégralité des contenus en vous inscrivant. C'est gratuit et cela vous prendra 2 minutes

Inscription complète