Julien Denormandie a signé, à l’occasion des Assises du Logement, le Plan BIM 2022, destiné à « accélérer la transformation numérique de la construction ».

On s’en doutait un peu, mais c’est désormais confirmé : la maquette numérique ne devrait pas être généralisée avant trois ans sur le territoire. Pour structurer l’offre et la demande, le ministre chargé de la Ville et du Logement a dévoilé les contours d’un tout nouveau « Plan BIM 2022 », doté de 10 millions d’euros.

Observatoire BIM et montée en compétences

Destiné à « fournir aux professionnels de la construction des méthodes nouvelles pour faciliter et améliorer la construction des bâtiments », ce nouveau dispositif s’organise autour de deux « axes prioritaires ». Le premier vise à « généraliser et structurer la demande de BIM dans les projets en accompagnant et en sécurisant les maîtres d’ouvrage ». Il s’appuiera sur un futur observatoire du BIM capitalisant savoir-faire et bonnes pratiques.

Le second volet du plan prévoit de son côté de déployer un accompagnement de « l’ensemble des acteurs » pour se doter des outils et compétences nécessaires.

Nouveau pilote

Comment ce nouveau dispositif s’articulera-t-il avec les travaux du PTNB, le Plan de transition numérique dans le bâtiment, à la manoeuvre depuis 2015 sur cette thématique de la maquette numérique pour le compte des pouvoirs publics ? Difficile de le savoir précisément encore.

D’autant qu’un nouveau pilote est mentionné par plusieurs médias (notamment les Cahiers de la construction). Il s’agirait de l’association ADN Construction. Fondée en juin 2017, elle rassemble les organisations professionnelles majeures du bâtiment : fabricants (AIMCC, FIEEC), professionnels du bâtiment (FFB/Capeb), économistes de la construction (Untec), architectes (Unsfa), bailleurs sociaux (USH)…

Le ministère de la Cohésion des territoires a indiqué que la présidence de ce nouveau groupe « a été confiée à Yves Laffoucrière », ancien directeur général de la société Immobilière 3F et conseiller spécial de la Présidence du Groupe Action Logement (MAJ du 19/11/2018).