Les trafics réglementés de gaz augmenteront en moyenne de 5,79% ce 1er novembre. 

C’est la septième hausse consécutive depuis le mois de mai 2018 : les tarifs réglementés de gaz – proposés par Engie ou les ELD – afficheront d’ici quelques jours une hausse de 5,8% en moyenne « par rapport au barème en vigueur ».

Pour autant, les 5 millions d’abonnés aux tarifs réglementés ne constateront pas la même hausse sur leur facture finale. Elle est « limitée à 1,9% si vous utilisez le gaz uniquement pour la cuisson », précise le médiateur de l’énergie. Les foyers utilisant le gaz pour la cuisson et la production d’ECS verront leur facture augmenter de 3,6% ; pour ceux se chauffant au gaz, la hausse atteindra 6%. 

Infléchissement

Ces augmentations s’expliquent « par la tendance haussière, observée depuis plusieurs mois, des matières premières et, en particulier, du pétrole et du gaz », met en avant la Commission de régulation de l’énergie (CRE). La tendance pourrait s’infléchir dans les prochains mois cependant, toujours selon la CRE, qui évoque une stabilisation.

Par ailleurs, si cette nouvelle augmentation annoncée peut paraître très élevée, elle est à relativiser sur le temps long. « Depuis le 1er janvier 2015, les tarifs réglementés de vente de gaz hors taxes ont en moyenne augmenté de 5,3% », rappelle la CRE.

Lire aussi :