Dans quelques semaines, la maquette numérique de Finistère Habitat accueillera un nouveau module de gestion du risque amiante. Une nouvelle phase de sa stratégie BIM pour ce  bailleur qui a opté depuis ses débuts pour une approche « par étapes ». Engagée dès 2013, la bimisation du bailleur social a débuté par l’incontournable épreuve de numérisation de son parc, comprenant 10 000 logements. « À l’époque, nous souhaitions bénéficier d’une meilleure connaissance de notre patrimoine afin de préparer au mieux la programmation des travaux annuels, indique Élodie Kersalé, chargée d’opération au sein du service patrimoine du bailleur social.Finistère Habitat opte pour la…

Ce contenu est protégé
Un site 100% gratuit

Profitez de l'accès à l'intégralité des contenus en vous inscrivant. C'est gratuit et cela vous prendra 2 minutes

Inscription complète